PORTRAIT #1 - Patti Smith

13 janvier, 2016
Patti Smith


Salut les pirates !
Il y a quelque temps je discutais avec Méline (qui tient un blog sur la Scandinavie que je vous invite à aller voir); et elle m'avouait que l'article que j'avais écrit qui lui avait le plus plu était celui qui est sur Amal Alamuddin parce qu'il lui avait permis de découvrir une femme, qu'elle ne connaissait pas et qu'elle trouvait intéressante.
J'ai donc décidé de faire une série de portraits de femme que je trouvais inspirante. L'idée de vous faire partager les personnes, films, livres, etc... que je trouve chouette étant à l'origine de ce blog je m'y lance avec plaisir.
J'avais d'abord pensé à faire cette série en y incluant des hommes, mais après réflexion la consacrer entièrement aux femmes me paraîs plus judicieux. Je m'explique, cela ne veut  pas dire que je ne trouve aucun homme inspirant mais plutôt que je considère qu'ils bénéficient d'une mise en lumière suffisante, contrairement aux femmes (comme d'habitude).

Je voulais commencer avec Patti Smith, car je suis une grande fan de sa musique, tout simplement, et qu'elle a bercé mon adolescence (et ma vie de maintenant).



Souvent surnommée la marraine du mouvement punk Patti Smith est née en 1946 à Chicago.
À 20 ans, elle partira pour New York, où elle créa en 1973 le Patti Smith Group qui lancera sa carrière musicale avec l'EP Hey Joe/Piss Factory finançait en grande partie par son ami photographe Robert Mapplethorpe.
Elle sortit en 1975 son album Horses, dont la pochette, une photographie de son ami R. M., fera polémique, mais dont la musique sera considérée commeun chef d'oeuvre, une véritable profession de foi qui pose les fondements du style musical de Patti Smith, un intelligent mélange entre un rock indompté, poétique et militant.” *
Elle fera une première pause dans sa carrière après une mauvaise chute durant laquelle elle réalisera les albums Easter et Wave
Elle mettra par la suite sa carrière en suspens une dizaine d'années à partir de 1980, pour pouvoir s'occuper de sa famille, de ses enfants surtout : Jesse et Jackson. 
En 1994, la mort de son époux Fred 'Sonic' Smith, son frère Todd et son pianiste Richard Sohl, l'amènera à retourner sur scène pour se remettre de ses événements. Elle écrira en 2009 sa biographie et continue de se produire sur scène et de se mobiliser pour les causes qui lui tiennent à coeur. 


“With love we sleep
With doubt the vicious circle
Turn and burns
Without you I cannot live
Forgive, the yearning burning
I believe it's time, too real to feel 
So touche me now, touch me now, touch me now
Because the night belongs to lovers”

Because The Night - Patti Smith

Patti Smith a toujours eu un goût prononcé pour l'écriture que nous pouvons voir évidemment dans ses paroles, mais aussi dans plusieurs recueils de poésie, Babel, La mer de corail,... 
En 2009 elle écrira  sa biographie Just Kids où elle relate ses débuts à New York, l'univers artistique underground dont elle faisait partie et la relation qu'elle entretenait avec Robert Mapplethorpe.
Elle tire son inspiration de grands poètes tels que Rimbaud, Camus, William S. Burroughs mais aussi dans le jazz, la musique noire, Bob Dylan, Jimmi Hendrix, les Rolling Stones... 


“I believe everything we dream 
Can come to pass through our union 

We can turn the world around 
We can turn the earth's revolution 
We have the power 
People have the power”

People Have The Power - Patti Smith




Féministe, elle rejette les standards esthétiques auxquels on veut la soumettre, sur la pochette de Horses elle refuse d'enlever le duvet qu'elle porte au-dessus des lèvres, abordant fièrement son style androgyne. Sur la pochette d'Easter elle refuse cette fois de s'épiler les aisselles. 
Également militante pacifique, elle se mobilisera lors de concerts ou d'événements contre la guerre au vietnam, et d'Irak. Plus généralement contre la politique de Bush. Elle participera à des concerts pour la paix (comme le Peace One Day à Paris), et n'hésitera pas à soutenir les Pussy Riot après leurs arrestations en Russie. 

“I'm dancing barefoot 
Heading for a spin
Some strange music draws me in
Makes me come up like some heroine”

Dancing Barefoot - Patti Smith



J'espère vous avoir fait (re)découvrir cette artiste, n'hésitez pas à me laisser un commentaire, et je vous dis à la prochaine! 




Source:
Et le reportage d'Arte (2009) Dream Of Life.

newer older Accueil